Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Non classé

Fashion Weeks
Printemps Eté 2018

Fashion Weeks • Prêt-à-Porter • Octobre 2017

Les défilés de Londres, New York, Milan et Paris confirment les deux grandes tendances,
qui vont submerger les univers créatifs de la prochaine saison printemps été 2018 :
la recherche d’authenticité et la volonté de transparence.
La première s’illustre par l’apologie du travail de la main et des matières naturelles avec leurs imperfections, témoignages de leur bien-fondé : retour aux traditions artisanales du monde entier, aux savoir faire oubliés, aux fibres végétales 100 % écolo… Animés par cette quête de l’Unique, du « y en a pas deux pareils », les accessoires font aussi appel à la caution artistique pour répondre à une demande toujours plus grande de personnalisation.
La seconde est le reflet du Politique, miroir des phénomènes émergents dans la cité. La volonté de transparence naît en opposition à l’opacité, qui recouvre la complexité des rouages de notre société.
Laisser passer la lumière (le savoir ?) par le choix de matières sans fond (plastique, résine, perles de verre…)
pour révéler sans artifices son contenu (La vérité à l’état pur ?), fut l’option prise par de nombreux créateurs (Chanel, Anteprima, Simone Rocha, Shiatzy Chen, Valentino, Philip Lim, Prabal Gurung…)
concernant tous les accessoires (chaussures, sacs, chapeaux, bijoux…).
Aux côtés de ces deux grandes influences, d’autres perdurent depuis plusieurs saisons,
comme le baroque, le disco qui puisent dans un passé plus ou moins lointain, mais celles-ci sont moins révélatrices
des états d’âme de notre époque actuelle.
Force est de constater que la planète Mode, jusqu’alors épargnée par les maux matériels de notre société,
n’aurait plus le droit de rêver impunément ! LC

La recherche d’authenticité passe par l’apologie du travail de la main

 

et des matières naturelles (fibres, osier, tressé…)

 

La volonté de transparence ne touche pas que les Paradise Papers…

 

La caution artistique. Parviendra-t-elle à remettre la création à l’ordre du jour ?

 

L’accessoire ne se porte plus seul : il s’accumullllllle

 

Baroquissime de la tête aux pieds

 

Disco revival avec paillettes et strass, bien sûr

 

Format XXXL, une démesure bienvenue sur les podiums

 

 

Fini le porter main ! Immenses bandoulières porter travers ou ici bananes très très chics

 

On connaissait la garde robe pour nos animaux de compagnie, voici une déclinaison pour sac à main