Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Maroquinerie

Zoom sur les sacs
et paniers de l’été 2019

En fibres naturelles

En osier, en raphia, en paille, ornés de paillettes, de cuir ou de pompons, les paniers sont les stars incontestées de l’été 2019, à la ville comme à la plage.
Déjà identifiée par nos soins sur les podiums pour l’été 2018, cette tendance estivale se confirme et n’a pas échappé au créateur Jacquemus, qui vient d’en faire son it bag, lors de son dernier défilé La Riviera à Paris.
Comme vous ne pourrez pas l’éviter, voici notre sélection de modèles en fibres naturelles, repérés lors du salon Premiere Classe en septembre, pour continuer à surfer sur cette vague qui sent bon le sable chaud !

Par Marianne Dorell

  • Akra Collection : Origins, en fibre de Buriti (palmier endémique du Brésil) 100 % naturel, 22 cm, fait à la main au Brésil par les artisans du Projeto Akra, 162 €.

  • Bagatelle France : Sac tambour en osier avec des anses en cuir et une doublure coton, fabriqué en Inde, 75 €.

  • Camalya : Enely, collection nautique, 100 % raphia, made in Madagascar. L’aspect chiné du tour du sac est réalisé au crochet en mixant deux coloris, thé et bleu marine, 79,90 €.

  • Capogiro Firenze : Round Fringes Bag, 100 % paille, doublure 100 % coton, made in Italy, existe en noir/naturel ou vert/naturel, 112 €.

  • Chicosoleil : FF5459jute et coton, est confectionné à la main en Inde. Classique en apparence mais original avec son fond carré. Ce modèle est reconduit avec un nouveau pompon, 49,50 €.

  • En Shalla : Ensbag3025, réalisé à la main dans l’atelier de la marque à Marrakech, au Maroc. En osier recouvert de cuir tressé, 79 €.

  • Estellon : Mitsou, 100 % raphia, crocheté à la main de façon artisanale à Madagascar. Anses et étiquette 100 % cuir de vache tannage végétal. Fabrication française, 159 €.

  • Etincelle : Daïba, en feuille de palmier de dattier, orné de sequin doré, fabriqué au Maroc de façon artisanale, 59 €.

  • Exquisite : sac élaboré à partir d’une longue tresse de raphia selon les anciennes techniques de la vannerie florentine. Deux coloris et deux formats, environ 210 €.

  • Il était un fil : mini panier, en feuille de palmier tressé à la main, doublé en toile de coton naturel, rabat et poignée en cuir de vachette. Longue bandoulière en cuir réglable et amovible, 195 €.

  • Ivahona : Le Tanala Big, de la collection Salty Summer, est un intemporel de la marque. Fait à la main, 100 % en raphia crocheté, anses en cuir de zébu avec tannage végétal, 108 €.

  • Le Comptoir de la plage : Aravola Pompons, réalisé en jonc et en rabane (l’espèce de palmier qui permet de réaliser le raphia) à Madagascar, poignées cuir, finitions main, entre 29 et 35 €.

  • Le Voyage en panier : Origine S/2, en zozoro, qui offre résistance et souplesse, fabriqué à Madagascar. Existe en deux tailles, M : 32 € et L : 37 €.

  • Les Tropeziennes : Milos, en paille, 45x30x20, disponible en 6 coloris dont deux nouveaux pour l’été 2019 : turquoise et Soft orange. 49 €.

  • Maria La Rosa : Dado Color, grande pochette en raphia rayé. Réalisée à la main en Italie, 434 €.

  • Muuñ : George, en paille avec une poche intérieure en lin. Fabriqué à la main au Ghana, 200 €.

  • Palme : Sac tambour en rotin, cuir et plastique, fabriqué à Bali. La doublure intérieure en Batik est à chaque fois différente, ce qui rend chaque produit unique. Autour de 63 €.

  • Pertegaz : Alejandria, collection Nilo, en toquilla palm, inspirée par la culture égyptienne, taille L, 165 €.

  • Sans Arcidet : Kapity Bag Large, 100 % raphia, fait main à Madagascar, 220 €.

  • Street Level : gamme de sacs en rotin, tressés à la main puis passés dans un four chauffé avec des écorces de noix de coco.

  • The Jacksons : shopping filets à messages en jute, fabriqués au Bangladesh. Disponibles en deux tailles et en six coloris. Small : 28 €, Large : 32 €.