Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Non classé

Articles de Paris

David Bernstein, gérant 

« Notre expérience dans la vente est un gage de pertinence pour les indépendants »

Le détail multimarque n’est pas le seul canal de diffusion de l’entreprise, qui fabrique et diffuse des collections de sacs, de petite maroquinerie, de bijoux fantaisie, de foulards et de chaussures. Présente en propre dans des villes moyennes et grandes, d’Anglet à Strasbourg, Articles de Paris dispose également d’un site marchand et d’un réseau de partenaires en Europe. Une expérience que David Bernstein, le gérant, apporte tout autant à ses 200 détaillants indépendants en France, boutiques de prêt-à-porter et d’accessoires principalement. Contre un minimum de commandes fixé à 500 euros, sont proposés deux collections par an, une actualisation tout au long de l’année et des livraisons en franco. « L’intérêt pour les boutiques est de disposer d’une offre complémentaire, d’un grand choix de produits résolument tendance propices à des silhouettes renouvelées et originales », résume le responsable. Selon lui, l’expérience de vente dans les autres canaux est un gage de pertinence pour les indépendants. « Nous testons les produits dans nos magasins et pouvons ainsi recommander efficacement ce qui marche bien », observe t-il. L’appui à la vente comprend du mobilier, des PLV, des mini-corners. En revanche, les invendus ne sont pas repris. « Nous sommes simplement vigilants, pour éviter qu’à l’échelle de petites villes ou de quartier les points de vente ne se parasitent pas », ajoute t-il. Les partenariats noués à l’étranger pourraient ils décider Articles de Paris à décliner des franchises ou des commissions affiliation en France ? « Nous tenons à rester succursaliste pour l’instant, mais nous sommes toujours disposés à renforcer l’effort marketing avec les détaillants qui le souhaitent. »