Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Actualités Salons, Chaussures

Crecendo Expo Paris

Reportage septembre 2019

Sandales, sneakers, ballerines, boots… Le salon professionnel international de la chaussure déploie ses modèles tendance printemps été 2020, tandis que C+ accessoires met les deux pieds dans le secteur.

Par Florence Julienne

Une arrivée magique dans le Parc Floral de Paris 

Le salon Crecendo Expo Paris est situé au cœur d’un jardin botanique. C’est donc après une courte promenade — de la rue au centre du parc floral — que l’équipe de C+ accessoires, accompagnée par des oies, accède à la manifestation pour un reportage inédit.
Au cœur de ce parcours vert, les 6 pavillons (Bambou où se trouve l’accueil, Tilleuls, Cyprès, Cèdres, Chênes, Château) et le hall Alain Corassant, tous vitrés, évoquent des jardins d’hiver. Outre cette sensation apaisante d’être au vert, nous sommes touchés par la gentillesse de cette profession, qui nous reçoit avec chaleur pour cette première présence en son sein.

Un esprit associatif et une fédération active

Le salon Crecendo est né sur l’initiative d’ANCI (Associazione Nazionale Calzaturifici Italiana). Aujourd’hui il est géré par l’association Arici, qui regroupe environ 200 représentants de la chaussure. Arici existe depuis les années 70 et a donné naissance à Crecendo Expo*, il y a 5 ans et demi. A raison de deux fois par an, le salon parisien compte ce jour sa 11e édition.
Les associés-responsables, Gilbert Mugnier, Giorgio Borghiniet Bernard Lefresne, assurent la gestion de 360 stands soit plus de 800 marques au total. Les visiteurs sont pour la plupart des détaillants spécialisés (des chausseurs), mais, pour 10 % d’entre eux, des acheteurs de concept stores et boutiques de prêt-à-porter. Ils sont à 90 % français, même si on note la présence de pays frontaliers. Crecendo Expo a également lieu en province : à Bordeaux et à Toulouse. Première visite et premier stand institutionnel qui nous interpelle : celui de la Fédération des détaillants de la chaussure. Accueil très avenant et « chiffres du secteur à notre disposition ». Avouons-le, nous n’avons pas l’habitude !

A lire également…
Notre article sur le marché de la chaussure

Une offre pléthorique très colorée

« Ici, il y a de la chaussure au m2 ! », s’exclame un visiteur dans les allées du grand hall ! Et de lui donner raison ! Si les pavillons sont plus intimistes, le hall donne le ton d’une représentation complète du secteur en couvrant tout autant des marques commerciales leaders sur le marché, comme Tamaris, JB Martin, Birkenstock, Havaïnas, Mephisto, Les Tropéziennes par M. Belarbi… que celles bénéficiant d’une image mode pointue. C’est le cas de Crocs et de ses capsules exclusives imprégnées de street culture, comme la Yeezy Crocs pour Yeezymafia

Tendance chaussures tressées… Et ça continue encore et encore

Autre fait notable, la présence de nombreux Italiens qui s’illustrent dans… le tressé, bien sûr ! Mais ils ne sont pas seuls ! La preuve avec le stand Kiss&Flyagent pour Lovelies, que nous avions découvert sur le salon Who’s Next septembre 2019, mais aussi, belles rencontres, Les Ferret-Capiennes et La Marine, une griffe française qui évolue, depuis 15 ans, sur une semelle en hévéa (caoutchouc naturel) et polyester tressés en Thaïlande.

A lire également…
Notre article sur les chaussures tressées

Un lien évident entre la chaussure et le sac à main

Professionnel de la maroquinerie oblige, nous remarquons les stands et les marques qui proposent à la fois des chaussures et des sacs. Sur celui de SixtysevenGérard Vallet (MTNG) nous confie : « parfois, on vend plus de sacs que de chaussures  ! ».

Priorité au confort ! La sneaker toujours au top

Parmi les collections printemps-été 2020, les sandales bénéficient d’une place de choix. D’un point de vue mode, les modèles nantis de coquillages, ou bien les semelles en raphia, dans un esprit espadrilles, plus ou moins compensés, attirent notre attention. 

A lire également…
Notre article sur les bijoux en coquillages

Mais force est de constater la présence de plus en plus flagrante de paires montées sur des semelles sport, un thème fédérateur, comme en témoigne le succès des sneakers qui continuent de battre le pavé de la planète fashion. La nouveauté ? La customisation, mais surtout les aérations via des petits trous.

A lire également…
Notre article sur la tendance sneakers au Micam

A l’inverse, peu de propositions de chaussures à talons. Ces modèles étant peut-être destinés à un marché cible de femmes qui n’ont pas à courir toute la journée ? ! La question reste posée…

Ballerines, santiags et créativité masculine

A la hausse : les ballerines à bouts plutôt pointus, comme propose la griffe Prosperine qui fêtera ses 50 ans en 2020, et le revival des santiags… tressées si possible. Enfin, des paires originales pour messieurs, qui se plaignent souvent qu’il n’y ait rien pour eux.

Gageons qu’ils bénéficieront sans doute un jour d’une floraison de modèles, avec ou sans… talons, pour les plus libérés ! 

* En fonction des places disponibles, deux possibilités pour exposer à Crecendo : soit vous adhérez à l’association, soit vous prétendez au statut de « membre invité ».
• Pour adhérer, il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de 3 000 € puis de 180 € annuellement. Alors le ms’élève à 163 €.
• En tant que « membre invité », une sélection est opérée à partir d’un questionnaire précis, qui sera ensuite validée par le bureau de l’association. Le mvous coûtera 220 €.