Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Maroquinerie

Gérard Darel

… affiche la couleur

La marque Gérard Darel, à nouveau entre les mains de la famille fondatrice, reprend des couleurs… A l’image de sa maroquinerie ! Elle garde le cap d’une mode chic et intemporelle et retrouve le chemin du réseau multimarques en France et à l’export.

24H. Deux chiffres et une lettre qui en disent long sur cette femme promenant à l’épaule, au creux du coude, ou au bout des doigts, ce modèle iconique lancé par Gérard Darel à l’été 2004. On pense à la nouvelle de Stefan Zweig, 24 heures de la vie d’une femme. On voit une Française, assurée et mystérieuse. Tantôt chic et décontractée. Tantôt romantique et rock. Toujours élégante.
Une quinzaine d’années après son lancement, le sac 24H continue de défier les lois du temps. Il traverse les générations. Il égrène ses ventes dans le monde. Au fil des saisons, il change de peau(x). Il se fait souple et duveteux en cuir de vachette. Sauvage et désirable en python. Séduisant et caressant en refente de veau. Les déclinaisons s’enchaînent et ne ressemblent pas. Elles évoluent sans déroger à la règle : une forme bowling, une fermeture aimantée et dissimulée, deux liens de cuir fronçant les côtés. Emblème de la marque de prêt-à-porter et maroquinerie fondée par Gérard et Daniele Darel, en 1971 à Paris, le 24H n’en finit pas d’élargir son cercle d’adeptes.

Une croissance retrouvée
Sa notoriété entraîne dans son sillon un lot de nouveautés saisonnières. Le Lady ou encore le Saxo, sac seau à bandoulière et pompons lancé en 2017, se retrouve aujourd’hui aux bras des fashionistas et autres personnalités du monde entier. La qualité des peausseries, le travail artisanal du cuir et les lignes harmonieuses sont devenus les meilleurs passeports de Gérard Darel pour l’étranger. Sans oublier les visages emblématiques de ses ambassadrices. De Stéphanie Seymour à Robin Wright en passant par Brooke Shields, Christy Turlington, Nastassja Kinski, Mamie Gummer, Charlotte Gainsbourg, toutes reflètent cette femme moderne que la griffe drape dans une mode intemporelle de caractère. […]

Par Marie Denoyelle

Pour lire l’intégralité de cet article paru dans notre édition Papier, numéro 181 de Mai/Juin 2019abonnez-vous !