Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Non classé

Lovingstone Paris

Charlotte Heyman, co-fondatrice

« L’importance d’une relation suivie »

La marque Lovingstone est encore en phase de décollage avec une douzaine de points de vente en France et une petite dizaine à l’international. Son offre de bijoux comprend de l’or 18 carats, des diamants GVS et des pierres naturelles non traitées. Aux côtés des grands noms de la place Vendôme, elle se positionne dans les multimarques de bijouterie et dans les concepts stores, comme une entrée de gamme appréciée pour sa créativité. « Nos collections permettent de dynamiser ces multimarques avec une touche plus tendance », résume Charlotte Heyman, co-fondatrice de la marque. Elle ne demande pas de montant minimum de commande, mais souligne l’importance d’une relation suivie avec les boutiques, qui va jusqu’à l’accompagnement dans des opérations évènementielles, telles que celle menée récemment avec la boutique Diamantissimo de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Le minimum s’exprime surtout en nombre de pièces qui « doit être significatif pour exprimer la marque », précise la responsable. Le cœur de l’offre tient en une collection par an, renouvelée tout au long de l’année par des déclinaisons de modèles avec des pierres différentes. « En termes de réassort, précise-t-elle, nous anticipons sur du stock à certaines périodes clés, de façon à renouveler et livrer rapidement, c’est-à-dire en moins de 24 heures, si c’est à Paris ». L’offre de PLV est soignée pour exposer sur écrin ou en vitrine toute l’identité de la collection : petits écrins, petit mobilier en forme d’immeuble haussmannien adapté aux présentations murales…