Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Actualités Salons, Maroquinerie

Maison&Objet
Septembre 2019

Y a-t-il un maroquinier sur le salon ? 

De nombreux détaillants maroquiniers nous ont affirmé se rendre sur le salon Maison&Objet.
Nous sommes allées vérifier sur le terrain !

Propos recueillis par Lydia Christidis et Florence Julienne

Espace Smart Gift Hall 1

Marco Tadini

« Les revendeurs maroquiniers sont venus plus nombreux que d’habitude. Ils sont plutôt dans de bonnes dispositions : ils parlent diversification et s’intéressent aux chaussures, accessoires, lunettes… »

Bertrand Gignoux,
société Gimacc, agent France
marcotadini

Larmorie

« Nous avons rencontré principalement des acheteurs de papeteries, concept stores, musées, mais pas de maroquiniers. »

Alexine Bourgeois,
commerciale sur le salon
larmorieofficiel.fr

Gabs

« Nous avons vendu à des maroquiniers, mais aussi à des chausseurs. Peut-être grâce au lancement de notre première collection de sneakers ? ! Force est de constater que ces points de vente sont en recherche de nouveaux produits, notamment pour les fêtes de fin d’année. »

Bertrand Gignoux,
société Gimacc, agent France
gabs.it

Gabs Bags

Joumma bags

« Si les maroquiniers sont venus plus nombreux, leur nombre n’est pas significatif. Nous avons travaillé surtout avec des concept stores. »

Nathalie Dorochenko,
en charge de l’Export France
joumma.com

Joumma Bags

Secrid

« Beaucoup de mes clients maroquiniers se sont déplacés ici pour faire du réassort et découvrir les nouveautés pour les fêtes de fin d’année. Mon ressenti est qu’ils sont venus plus nombreux, mais j’attends la fin du salon pour faire les comptes. J’ai même vendu à un joaillier ! »

Dominique Verley,
société Quatre, en charge de la distribution sur la France
secrid.com

Secrid Wallets

BG Berlin

« Il y a un an ou deux, les maroquiniers ne connaissaient même pas l’existence de Maison&Objet ! Aujourd’hui, certains y passent leurs commandes. »

Rodolphe Yeum,
agent France
bgberlin.fr

BG Berlin Luggage

Doughnut

« Nous avons essentiellement rencontré des concept stores, des grands magasins et des acheteurs internationaux. Mais il faut noter que nos collections ont intéressé quelques maroquiniers et chausseurs en recherche de diversification produits. »

Médéric Pouyé,
distributeur France
doughnutbags.com

Doughnut Bags

Smati Paris

« A cette session, j’ai constaté la venue de clients maroquiniers que je n’avais pas vus depuis longtemps. Assurément ils viennent plus nombreux… ils commencent à bouger. »

Alex Wong,
responsable
smatiparis

Smati Umbrellas

Espace Fashion Accessories Hall 2

Faguo

« L’équipe d’Edisac nous a rendu visite, étant eux-mêmes exposants. Ils ont d’abord manifesté un intérêt pour le côté sustainable, puis l’aspect joli/mode. Nous entamons une collaboration pour l’automne-hiver 2019/2020. »

Olivier Caron,
responsable commercial wholesale France
faguo

Faguo Bags

La Cartablière

Sur ce stand, nous avons rencontré Catherine Crozet, responsable de la Maroquinerie Quey, à Charlieu, dans la Loire. Du coup, c’est à elle que nous avons demandé pourquoi elle se déplace sur Maison&Objet : « J’y trouve une offre moins classique, plus diversifiée, des accessoires qui sortent de l’ordinaire. Des sacs, bien sûr, mais aussi des bijoux, des senteurs… C’est via leurs étoles que j’ai découvert La Cartablière. Je recherche des créateurs, des marques françaises, des personnes qui travaillent les matières recyclées. »

lacartabliere.fr

La Cartablière Bags

Lili Cabas

« Un maroquinier un peu « old génération » est venu me voir, car il cherche à se renouveler. Je vais lui envoyer mon catalogue, mais je ne suis pas sûre d’avoir ma place dans son univers concurrentiel. Je m’adresse plutôt à des concept stores ou boutiques de prêt-à-porter avec mes sacs en cuir made in Maroc, au prix moyen de 160 €. »

Gaëlle Giard,
créatrice de la marque
lilicabas.com

Lili Cabas Bags

Souvenirs du Futur

« La vérité est que les visiteurs ne se présentent pas toujours… Deux maroquiniers l’ont fait, intéressés par ma matière isotherme et imperméable. Je leur ai laissé des échantillons. »

Philippe Dumont,
responsable
souvenirsdufutur.com

Souvenirs du futur Bags

Secret d’Atelier

« J’en ai vu peu proportionnellement au nombre d’acheteurs concept stores ou chausseurs, qui nous font une belle sélection. Les maroquiniers ont plus de mal à vendre nos produits. »

Pascaline Ramondou,
responsable
secretdatelier.fr

Secret d'Atelier Bags

Jack Gomme

« Des maroquiniers ? Non, nous n’en avons pas vu. Notre cible, c’est plus les concept stores. »

Marion Faugère,
responsable communication
jackgomme.com

Jack Gomme Bags

La Benjamine

« J’en ai rencontré un. Il m’a dit qu’il venait de Lorient… cela s’est arrêté là ! Je n’ai pas insisté car je me suis dit que je serais noyée dans la masse. Je vends surtout à des concept stores. »

Anne-Charlotte Cour,
créatrice
la-benjamine.com

La Benjamine Bags

Tampico Bags

« Je n’ai pas vu de maroquiniers mais, de toutes façons, pour notre image, être vendu par un maroquinier n’est pas valorisant. Nous sommes représentés à 90 % par des boutiques de décoration. »

Mme Martin,
responsable
tampicobags.com

Tampico Bags

Caméléon

« Nous avons accueilli des maroquiniers, certains avec lesquels nous travaillons déjà et des nouveaux aussi. Pour Woomen, mais surtout pour Caméléon, notre marque d’articles scolaires. Beaucoup font Who’s Next puis viennent à Maison&Objet. »

Jennifer Coze,
assistante de direction et administratrice des ventes

cameleon

Caméléon Bags

Ebarrito

« Entre 30 et 35 % des maroquiniers qui nous vendent ont été rencontrés sur Maison&Objet. Certains viennent à titre personnel pour décorer leur maison. Ils passent sur notre stand par curiosité (nous recyclons les chutes de cuir griffé) ou bien parce qu’ils connaissent déjà la maison. »

Espoir Ofi,
représentant commercial de la zone francophone
ebarrito.com

Ebarrito Bags

Kaszer

« Autrefois, nous exposions au salon de la Maroquinerie. A Maison&Objet, nous rencontrons beaucoup de maroquiniers qui achètent de manière plus consistante que les concept stores qui sont plus dans une démarche de picking. »

Robert Kaszer,
responsable
kaszer.com

Kaszer Bags

Les Ateliers Fourès

« Nous avons vu quelques maroquiniers, mais il faut reconnaître qu’ils ne se déplacent plus beaucoup. Lorsqu’ils le font, c’est pour venir sur Maison&Objet. »

Amandine Guy Gras,
responsable
lesateliersfoures.fr

Les Ateliers Fourès Leather goods