Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Actualités Salons

Maro & Go

Un nouveau salon dédié aux maroquiniers

Organisée du 14 au 16 septembre, cette édition inédite donne rendez-vous aux multimarques français à une période plus faste pour leurs achats.

L’avancée des dates de la première session, de septembre à juillet, pour la commercialisation du printemps-été, a engendré suffisamment de commentaires pour que WSN Development, organisateurs des salons de la porte de Versailles, entende le message : les détaillants français ne sont pas prêts à acheter en juillet. Du moins, pas la majorité des maroquiniers. De fait, WSN Development propose un événement adapté aux acheteurs de produits plus « classiques ». Il aura lieu du 14 au 16 septembre 2014, dans une partie resserrée du Hall 3, en même temps que le salon « Tendance Européenne de la Chaussure », Tec, et son entrée sera gratuite. « Avec Who’s Next, nous sommes dans une approche mode qui sied à une clientèle internationale et pointue, indique Sylvie Pourrat, directrice commerciale de Who’s Next/Première Classe et maintenant de Maro & Go Avec ce nouveau rendez-vous, nous voulons mettre un terme à la dichotomie. Nous sommes dans une approche terrain au service des acheteurs ». 80 marques sont prévues pour un salon qui aura la Who’s Next touch, en beaucoup plus sage. Pas de défilés ou stand tendances, mais des  « forums merchandising », par exemple, pour encadrer l’acheteur dans ses préoccupations concrètes. Aux marques maintenant de se prononcer pour faire savoir si elles préfèrent cibler un visitorat international mode ou plutôt les maroquiniers français. Pour celles qui hésitent entre les deux manifestations, une réduction est accordée sur le stand du salon Who’s Next (sachant que l’exposition à Maro & Go est commercialisée 50 % moins cher qu’à Who’s Next). Reste à savoir si les maroquiniers, pourtant invités, vont bouger en nombre sur la capitale ou s’ils vont préférer attendre la visite des agents ? ! Reste à comprendre pourquoi les détaillants spécialisés ne s’intéresseraient-ils donc pas à la mode ? !