Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Actualités Salons

Modamont septembre 2014

Bilan et best sellers

Le salon des fournitures et accessoires pour la mode et le design a enregistré la percée des produits suivants :

Bijoux : pierres et strass aux teintes versatiles, mouchetées, marbrées ou irisées. Cristal gris. Formes géométriques (pyramides coupées, triangles et baguettes). Les chaînes sont le plus souvent très brillantes, facettées et miroitantes. Mais on préfère parfois au métal, le plastique, plus léger, pour des colliers abondants, volumineux et entremêlés. Le métal gommé reste sur sa lancée, mais est talonné par la tendance flocage, qui se confirme sur les clous, chaînes, boutons… Nouveau : le métal coloré par galvanisation et le métal irisé par ionisation.

Accessoires textiles : effets de surface dans les broderies. Dégradés astro-dye (mélanges hybrides). Lamés vintage. Bordures frangées. Aspects cuir. Personnalisation des rubans, galons, biais, étiquettes, lacets et élastiques. Omniprésence des tresses (ceintures, anses, bijoux…). Engouement pour les bords-côtes – parmi les produits les plus demandés, les grosses jauges d’aspect laineux et les détails lamés.

Maroquinerie : les aspects rustiques chinés et poilus en laine mélangée renouvellent le gros grain classique. Les sangles techniques se font soyeuses et douces et se parent volontiers de surfaces subtilement texturées, tandis que les élastiques prennent de nouveaux reliefs. Pour les ornements de chaussures, bijoux, broches, la préférence va aux formes épurées et modernes, fins tubes et plaques allongées légèrement courbes. Ceux qui préfèrent les sujets figuratifs se tournent plutôt vers les insectes, les papillons ou les plumes. La demande de zips étanches est en augmentation, pour protéger tablettes et smartphones (à noter, YKK lance un zip nylon inviolable grâce à sa maille double, pour sécuriser les sacs et bagages).

Couleurs automne-hiver 2015/2016 : les bicolores neutre + vif, voire fluo. Les tricolores sur des galons minces d’allusion drapeau. Les verts (du canard au kaki) pour le bijou. • Les bleus délavés typés jeanswear. Les irisés et les métallisés. Pour les mailles métal, la teinte cuivre clair se détache du peloton.

Best : les œillets.

Par ailleurs, Modamont, baptisé Première Vision accessoiries en 2015, a consacré ses forums de tendance à trois faits de société émergents et a distingué 3 thèmes forts pour la maroquinerie et les bijoux :

Impressions 3D 

L’impression 3D révolutionne les processus de création. Les créateurs nourrissent des visions futuristes via le design génératif – logiciel destiné à générer des formes et dont on détermine le comportement, plutôt que de dessiner directement.

Points forts de style : lignes anguleuses, formes géométriques ou cinétiques, collages, embossages optiques, ondulations, figures fractales…

Textures et finitions : objets tridimensionnels, epoxys anodisés, acétates laqués, chromes polarisés, enductions siliconées, résines composites, plastiques végétaux, poudres métalliques.

Couleurs : Rouge numérique, rose, digital, bleu saturé, camel polymérisé…

Electro Games

C’est l’influence des jeux de rôles vidéo, héroïc fantasy, science-fiction, épopée fantastique ou odyssée de l’espace…

Points forts de style : accessoires militaires, clous, chaînes enchâssées, blasons, alphabets anciens, broderies, plastrons, ornements, matelassés, brocards.

Textures et finitions : aciers flammées et rouillés. aprêts écaillés et craquelés, marqueterie, matières dévorés, flockées, plissées, froissées.

Couleurs : vert de gris oxydé, cuivre, ors (pales, brossés, martelés).

Portabilité numérique (ex nomadisme urbain)

Points forts de style : multipocket et technologies mobiles. Souplesse.

Textures et finitions : confrontation de matières naturelles et technologiques (bois usiné et brut, cuir naturel et moleskine, craft recyclé et carton sulfurisé, fourrures duveteuses et peaux rasées, flanelle et néoprène, tye and dye et color block…).

Excès de bizarrerie (maroquinerie)

Matières : python glossy, crocodile, élaphe en imprimé 3D sur néoprène souple, crêtes d’alligator cousues dans des faux cuirs et rehaussées de paillettes brodées.

Finitions : oxydation, craquelures, rouilles, laques… Textures goudronnées, gommeuses, échevelées, iridescentes.

Couleurs : pourpre, marine, kaki, or, bleu assourdi, brun.

Futurisme

Design simplifié et radical (en opposition totale avec la tendance précédente). Les lignes sont assagies.

Couleurs : camel, prune, bleu saturé, parme et toutes les nuances de gris.

Bijoux cosmiques (perles, paillettes, strass, cristaux, verre), bijoux telluriques (cristaux bruts, Kryptonite, fragments de météorites) et bijoux futuristes (minimalisme, géométrie, inox miroir).