Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Bijoux

On Aura Tout Vu

« On va très bien »

La marque est en pleine restructuration pour faire face à un cumul d’activités internationales positives.

Sur le salon Première Classe Tuileries septembre 2015, stand C40, On Aura Tout Vu diffuse sa première collection de bijoux masculins et casques Urban Ear customisés Swarovski. Des pièces en laiton recouvert d’argent noirci, incrustées de cristaux noirs et motifs chimères, dans un esprit Dandy Chic. « Nous croyons au potentiel du marché masculin, nous expliquent Livia Stoianova et Yassen Samouilov. D’ailleurs, pendant la Paris Couture Week, cette première collection nommée Mythologie a été montré en preview à certains acheteurs, comme Luisa Via Roma ou Joyce Hong Kong, qui ont immédiatement commandé ». Le prix de vente est fixé entre 60 et 100 € pour une bague et autour de 300 € pour un collier. Le développement commercial de la marque On Aura Tout Vu est confié à Véronique Tordjmann, chargée de recruter une nouvelle équipe commerciale pour réorganiser le réseau de distribution, plus vraiment adapté à la nouvelle dynamique de la marque, surtout en Asie où On Aura Tout Vu développe un projet de direction artistique (accessoires + vêtements) pour un donneur d’ordres local. Mais chut ! ! !… Le communiqué de presse suivra. Cette nouvelle dynamique s’accompagne d’une industrialisation de certaines pièces, avec des pôles de fabrication en Thaïlande et en Chine, pour répondre à la demande d’importants diffuseurs comme Cadenzza. « Nous sommes partenaires de ce développement de boutiques menée par Swarovski depuis 4 ans et présent sur Cadenzza depuis 2 années, ajoute le duo à l’énergie frénétique. Aujourd’hui, avec des produits fantaisie façon joaillerie, nous sommes vendus dans 30 points de vente Cadenzza physiques et sur le online (Autriche, Allemagne, Londres). Pour Cadenzza, nous produisons 2 000 à 3 000 pièces par saison, qui sont destinés à un plus large public que les bijoux couture et qui ne franchissent pas la barre des 300 € ». Ajoutez à cela les contrats de licences (Moulin Rouge, Caron), les collaborations avec des VIP (Madonna en tête) et la signature du cahier de tendances Automne Hiver 2016/2017 Swarovski et vous comprendrez que, décidément, tout va bien pour cette entreprise de mode indépendante On n’a encore rien vu !