Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Accessoires textiles, Bijoux, Maroquinerie

Palais Galliera

Un musée de mode permanent dès 2019

Aménagée dans les sous-sols du Palais, sur une surface de 670 m2, la galerie des collections permanentes offrira au public un espace dédié à l’histoire de la mode du XVIIIe siècle à nos jours.

En janvier 2017, dans le cadre de “Paris fait Paris”, le Conseil de Paris a adopté à main levée le principe de l’opération de restructuration partielle du Palais Galliera. Le projet, estimé à 5,7 millions d’euros, comprend également la création d’un atelier pédagogique et d’une librairie-boutique. Le rez-de-chaussée du musée restera dévolu aux expositions temporaires. Le nom de l’architecte retenu n’est pas encore annoncé.

En qualité de mécène exclusif,  la Maison Chanel va contribuer, à hauteur confidentielle, au financement de travaux d’aménagement de ces nouvelles salles dédiées à des collections accessibles tout au long de l’année. De fait, la galerie des collections permanente portera le nom de « Salles Gabrielle Chanel ». Le Palais Galliera, aux collections riches de 200 000 pièces (vêtements, accessoires, photographies et arts graphiques) entre ainsi dans le cercle très restreint des institutions présentant une collection dédiée à l’histoire de la mode, comme c’est le cas, dans une moindre mesure, pour le Musée de la Mode d’Albi, l’atelier-musée du chapeau, le musée de la chaussure de Romans-sur-Isère, le musée des métiers de la chaussure ou encore le musée du bagage.

La volonté de  Chanel de rayonner sur — et faire rayonner — la capitale est manifeste puisque, parallèlement, « à l’horizon 2020, Chanel va implanter une « Manufacture de la mode » qui rassemblera une quinzaine d’ateliers (dits « maisons d’art ») de sa filiale Paraffection » (lire l’article du Parisien sur ce sujet en cliquant ici).  En juillet 2016, le Conseil de Paris a en effet acté la cession à Chanel des terrains rue de la Haie Coq, rue de la Gare, avenue de la Porte d’Aubervilliers et place Skanderbeg (en lieu et place du cirque Bormann-Moreno), le déclassement (action de faire sortir le bien du domaine public) et la promesse de vente.