Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Accessoires textiles, Actualités Salons, Bijoux, Maroquinerie

Première Classe
Janvier 2018

Qu’est ce qui fait courir les acheteurs sur les salons ? Nous leur avons posé la question.

Que recherchent les détaillants ? Quels salons fréquentent-ils et pourquoi ?
Trouvent-ils ce dont ils ont besoin ? Que pensent-ils de l’offre proposée ?
Comment travaillent-ils lors de ces journées souvent bien chargées ? …
Ainsi s’interrogent toutes les marques d’accessoires qui tentent de séduire ces acheteurs sur
Bijorhca Paris, Maison&Objet ou Tranoï…
Pour vous apporter des éléments de réponse, nous avons posé ces questions
aux responsables de boutique, rencontrés sur la session de janvier de Première Classe.

Coralie Boucaud

La Griffe Coco, prêt-à-porter et accessoires
Perros-Guirec (22)

Les accessoires représentaient environ 20 % de mes ventes mais, désormais, c’est plutôt 40, 50 %.
Je viens à Première Classe essentiellement pour découvrir de nouvelles marques : je « fais ma curieuse » pour l’hiver prochain. Je prépare ma venue en repérant les tendances au préalable sur Internet et en consultant les sites et les comptes Instagram des créateurs qui y participent et que je ne connais pas encore. Cela me rassure aussi quand je vois sur le salon des articles que je vends déjà dans ma boutique ! Je rends bien sûr visite à mes fournisseurs habituels, mais j’aime aussi apporter régulièrement de la nouveauté. Je recherche des bijoux autour de 60/90 € prix final, avec des pierres fines, en or fin ou métal et cuir. Je constate qu’il y aura beaucoup de fourrure, qui pourra se décliner sur certains accessoires comme les sacs ou les cols. Par contre, je me contente de faire un repérage et de prendre des contacts : je préfère ne rien commander dans l’euphorie du salon que je pourrais ensuite regretter. Je peux ainsi affiner plus tard ma sélection, si je vois plusieurs choses qui me plaisent.

Annick Le Faucheur

Sally, chaussures et accessoires
Marine (95)

Je vends essentiellement des chaussures et 20 % accessoires : bijoux, foulards, chapeaux, maroquinerie, gants, parapluies. Le prix des sacs en cuir que je propose tourne autour de 90 € et se situe entre 45 et 60 € pour ceux en synthétique. Quant à celui des bijoux, il ne doit pas dépasser 29 €. Aujourd’hui, je suis à Première Classe pour les chaussures, mais aussi pour trouver des gants et des chaussettes. Certaines marques made in France, jolies et modernes, exposées ici, me plaisent beaucoup, mais je sais que je ne les vendrai pas car elles sont trop chères. Je recherche de l’originalité et je fonctionne au coup de cœur. Pour cet été, je souhaite acquérir des colliers plus imposants et toujours colorés, avec des perles en bois. En général, en ce qui concerne les sacs, les foulards, les bonnets et les bijoux, je passe directement par les showrooms du Sentier où je trouve des produits aux prix compétitifs.

Marie-Hélène et Sophie

Edarga, accessoires
Maison Lafitte, (78)

Dans notre boutique, nous proposons des bijoux fantaisie, de la maroquinerie et des chapeaux pour femmes.
Nous nous rendons à Bijorhca et Première Classe après avoir fait le point sur ce que nous avons déjà et nous complétons. C’est important pour nous de voir « en vrai » ce que nous achetons. Nous pouvons craquer sur des produits, même s’ils sont un peu chers. Nous nous rendons également à Maison&Objet, car nous avons un deuxième point de vente consacré à la décoration pour enfant. Nous y trouvons également certains bijoux qu’on ne voit pas ailleurs, de belles ceintures, des foutas. Nous recherchons en ce moment des bijoux avec des turquoises, du corail pour l’été et en général, des accessoires avec de beaux tons de vert, du jaune et du camel. Aujourd’hui, nous avons passé de nombreuses commandes sur Bijorhca.

Dorothée et Laurence Comyn

Treize 43, prêt-à-porter et accessoires
Sainghin-en-Mélantois (59)

Notre offre est constituée à 20 % d’accessoires : essentiellement des bijoux fantaisie autour de 25 €, des sacs en cuir autour de 60 €.
Nous ne sommes pas venues en septembre sur Première Classe, mais parfois nous nous y rendons deux fois par an, ainsi qu’à Bijorhca. Nous parcourons toutes les allées systématiquement et travaillons « au feeling ». Nous souhaiterions trouver des paniers entre 29 et 39 € ; des petits sacs pratiques type besaces ; des bijoux fins, en métal argenté, pour jouer l’accumulation, ainsi que d’autres, plus flashy, pour l’été.
Pour l’hiver prochain, nous constatons un grand retour de la fourrure, mais pour que ce soit bien, il faut pouvoir mettre le prix ! En général, nous passons des commandes fermes sur le salon, surtout si la marque n’a pas de showrooms et qu’aucun représentant ne passe nous voir. Nous allons également dans le Sentier pour trouver des accessoires moins chers.

Laura Placucci

Flamingo, bijouterie haute fantaisie
Wavre, Belgique

Pour préparer l’ouverture de ma boutique, il y a 6 mois, je me suis rendue à toutes les sessions de Première Classe et de Bijorhca, afin de découvrir le plus possible de marques. Je travaille de façon systématique : je repère tout d’abord celles de bijoux et d’écharpes sur le site de Première Classe. Comme elles sont nombreuses, c’est indispensable. Je vais sur leur site et j’en sélectionne 10 qui me plaisent afin de leur rendre visite. Les représentants ne passent pas toujours en boutique et je veux voir à quoi les pièces ressemblent en vrai : leurs matériaux et leurs finitions, sont toujours gages de qualité. J’aime aussi rencontrer les créateurs car je vais ensuite communiquer sur leur travail. C’est important pour mes clientes de savoir que je suis en contact direct avec eux : cela les rassure, notamment en ce qui concerne le service après-vente.
Les bijoux que je vends vont de 12 à 800 € pour les modèles en or et diamants, avec un panier moyen autour de 80 €. Aujourd’hui, je continue mes repérages pour cet été : je recherche des turquoises, des pierres fines, des bracelets à accumuler et des créoles. En mars, aux Tuileries, je commencerai à travailler pour l’hiver prochain. Comme je dois me distinguer des bijouteries classiques, je suis en quête de choses originales. Ma mère, qui m’accompagne sur le salon, m’aide à établir un budget avant de partir. Si je connais déjà la marque, je peux commander tout de suite, sinon j’attends un peu et je compare. Mais je suis toujours en quête de nouveautés car c’est ce qu’attend ma clientèle.

Vincenzo Di Ceglie

D’Avanzo, chaussures et maroquinerie
Andria, (Les Pouilles), Italie

 15 % de mon offre est constituée d’accessoires pour hommes et pour femmes.
Je fréquente les deux sessions de Première Classe et Tranoï. Je prends quelques rendez-vous à l’avance, mais je suis essentiellement là pour découvrir de nouvelles marques et avoir une vision complète de l’état du marché. Je suis à la recherche de beaux produits, originaux, d’écharpes, de sacs, de chapeaux pour l’hiver prochain. Ce qui compte avant tout, c’est la nouveauté, le design et le rapport qualité-prix. Les sacs en cuir dans ma boutique doivent se vendre entre 250 et 400 €. Je dois dire que je n’ai rien vu qui me plaît aujourd’hui. Les nouveaux talents ne sont pas nombreux et j’ai l’impression de voir beaucoup de choses qui datent de la saison précédente. Il me semble qu’il y avait plus de recherches auparavant et que les gens ont peur d’investir, de prendre des risques.

Morgane et Mimilee

Sally and Jane, bijouterie fantaisie
Metz (57)

Nous avons une large gamme de prix pour nos bijoux : de 70 à 300 €. Nous passons deux jours sur Bijorhca et venons également à Première Classe. Nous avons en tête d’explorer bientôt certains salons en Italie et en Allemagne. Avant de parcourir les allées pour repérer des nouveautés pour le printemps et l’été, nous faisons un point sur l’état de notre stock. Nous nous rendons aussi à certains showrooms pour acheter des bijoux bon marché. Lorsque nous connaissons déjà la marque, nous pouvons acheter sur catalogue. Si ce n’est pas le cas, nous commandons directement sur le salon ou bien après. Pour ne pas être lassées, nous ne faisons pas les salons de manière méthodique. Nous allons vers ce qui attire notre regard et c’est toujours un plaisir de rencontrer les créateurs. Nous sommes très satisfaites de l’offre sur Première Classe, mais le salon devrait inviter plus de jeunes créateurs qui n’ont pas les moyens de venir à de tels évènements pour les aider à se lancer et renouveler l’offre.

Rania Papadimitriou

Mi.tu, bijouterie fantaisie
Athènes, Grèce

Je vends essentiellement des bijoux plaqués or, mais aussi des accessoires et de la maroquinerie. Je viens parfois en janvier, mais pas systématiquement et j’essaie de m’informer un peu sur les marques présentes à l’avance. Je recherche de la marchandise pour cet été ainsi que pour l’hiver prochain. Je suis en quête de sacs synthétiques autour de 60 €, de caftans et d’écharpes pour un prix final de 50 €. Je n’ai pas encore mis la main sur ce que je cherchais. Lorsque je trouve, je commande de suite en général.

Elisabeth de Faria

D’une Rive à l’Autre, prêt-à-porter et accessoires
Saint-Germain-en-Laye (78)

 20 % d’accessoires complètent mon offre de prêt-à-porter. Je parcours très rapidement les salons (Première Classe, Bijorhca et Tranoï) grâce à mon œil panoramique ! Je repère de suite l’originalité. Je fonctionne à l’impulsion et à l’affect. Pour moi, le feeling doit aussi passer avec le fournisseur. Pour l’hiver prochain, j’ai déjà sélectionné mes vêtements. Je viens de faire un repérage sur Première Classe pour compléter et je trouve que tout se ressemble un peu, c’est dommage ! Je recherche des produits vert irisé, marron, beige, kaki, moutarde et ocre ; des sacs autour de 400, 600 € prix final et des bijoux de créateurs entre 120 et 500 €. Je profite des salons pour regarder les tendances, mais je passe également aux showrooms des marques qui ne sont pas présentes.

Sabrina Diziain

Welcome, maroquinerie
Vesoul (70)

Je viens sur Première Classe découvrir l’offre du moment et je me rends aussi dans les showrooms des marques. Aujourd’hui, j’ai parcouru tout le salon avec ma mère et c’est intéressant d’appartenir à deux générations différentes car nous ne repérons pas les mêmes choses. Je sélectionne exclusivement des fournisseurs français et italiens, dont l’offre se situe entre 100 et 200 €. Il y en avait deux que je souhaitais tout particulièrement rencontrer à cette occasion. Lorsque je les connais, je peux acheter sur place, sinon je prends uniquement les informations et les contacts.

Carole Sofia

Pollen, prêt-à-porter et accessoires
Paris (75)

Je me rends aux deux sessions de Première Classe et passe en général deux jours sur le salon. Je parcours les allées méthodiquement pour découvrir les nouveautés. En ce moment, je prépare l’hiver prochain et je recherche des bijoux entre 70 et 200 € et des sacs en cuir entre 220 et 380 €. Je commande directement aux marques qui ne seront pas présentes en deuxième session. Je suis très contente de ce salon et fais confiance en général aux créateurs pour se renouveler.

Aude et Marie Regout

Rue Blanche, prêt-à-porter et accessoires
Belgique

Nous commercialisons notre propre marque de vêtements, Rue Blanche, que nous vendons dans nos 9 boutiques en Belgique. Nous nous rendons à toutes les sessions de Première Classe, pour compléter notre offre avec des accessoires, mais nous trouvons essentiellement les articles qui nous intéressent lors de la deuxième session, aux Tuileries. Nous recherchons des nouveautés et laissons « traîner nos yeux ». C’est bien de le faire à deux, mère et fille, car, en appartenant à des générations différentes, nous sommes à même de satisfaire au mieux la demande d’une clientèle variée. En ce moment, nous recherchons des sacs pour l’hiver prochain, haut de gamme accessible, entre 200 et 450 €. En cuir, mais pas forcément. Nous ne passons des commandes fermes qu’une fois rentrées chez nous : nous réunissons toutes les photos des produits sélectionnés afin d’avoir une vue d’ensemble de ce que nous proposerons en magasin pour accompagner nos collections et nous rectifions le tir si besoin.

Josina Schiff

Ahoi Ahoi, concept store
Bâle, Suisse

Dans mon concept store, je propose des accessoires pour femmes, hommes et enfants : des sacs en cuir autour de 200 € et des bijoux avec un prix moyen autour de 80 €.
Je prends des rendez-vous à l’avance et me promène aussi dans les allées. Aujourd’hui, j’ai un besoin urgent de gants et, pour cet été, des sandales et des bijoux d’inspiration africaine, colorés et minimalistes. En général, les fournisseurs me contactent directement ; ce qui ne m’empêche pas de prospecter par moi-même.

Jean-Michel Beyssac

Chapellerie Beyssac
Limoges (87)

Je viens à Première Classe pour repérer les nouveautés et les idées innovantes pour l’hiver prochain. Nous essayons d’attirer une clientèle plus jeune. C’est pour cela que les marques avec un concept fort nous séduisent particulièrement. Et le Made in France, c’est toujours un plus !

Claudia Zoonekynd

Sacha, chaussures et accessoires
Dunkerque (59)

Je prépare ma visite à Première Classe en prenant des rendez-vous à l’avance. Je recherche de nouvelles marques pour l’hiver prochain car je propose environ 30 % d’accessoires dans ma boutique. Côté sacs, je suis en quête de modèles en cuir, kaki, noir ou beige et de qualité italienne. Côté bijoux, mon prix de vente moyen tourne autour de 100 €. Aujourd’hui, je veux des boucles d’oreilles avec des pompons à mettre en vente le plus rapidement possible. Je repère beaucoup de choses grâce à Instagram et j’ai vu que cette tendance avait le vent en poupe ! Lorsque je trouve ce que je cherche, je passe des commandes fermes.

Eric et Valérie Minaud

Chapellerie de l’Aunis
La Rochelle (17)

Nous proposons des chapeaux qui vont de 39 à 500 € avec un prix moyen de 60 €.
Nous ne venons pas régulièrement, car nous avons nos fournisseurs habituels. Mais cette fois, nous sommes là pour repérer des nouveautés. Nous nous contentons de regarder sans a priori, car nous ne passons pas de commande sur le salon : pour cela, nous attendons que les représentants viennent nous rendre visite.
Nous profitons de notre présence ici pour saluer nos fournisseurs habituels : c’est aussi un moment convivial.

Annie Terrasse

Le dressing de Zankara, prêt-à-porter et accessoires
Paris (75)

Pour les bijoux, je recherche des pièces atypiques et colorées, entre 60 et 150 €. Je vais aussi à Bijorhca, notamment pour acheter des matières premières. Pour la maroquinerie, je souhaiterais trouver des sacs en cuir et des couleurs originales avec un prix de vente autour de 60 € pour l’été et l’hiver.

Véronique Rouby

Maroquinerie Antilope
Mont-de-Marsan (40)

Pour préparer le salon, je regarde la liste des exposants mais ne fixe jamais de rendez-vous, à l’avance, même avec mes fournisseurs. Je suis en quête de chaussures, sacs et foulards automne/hiver 2018/2019. J’hume les tendances en me promenant dans les allées, mais n’ai pas suffisamment de temps pour aller sur les forums. J’ai consacré une après-midi à Première Classe, car j’ai souhaité visiter le salon Maison&Objet. Il est moins en adéquation avec ce que je vends, mais peut aussi me donner des idées. Je recherche des articles originaux, qui apportent quelque chose de nouveau au magasin. J’ai été attiré par les modèles de sacs matelassés, en tissu, vinyle ou réversible cuir/tissu. Je me déplace principalement pour rencontrer des fournisseurs étrangers. Pour l’instant, je ne vais pas sur les salons hors de France, mais le Mipel m’a toujours attirée.