Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Agenda Salons Parisiens

Première Classe Paris market week

Du 20 au 23 janvier 2017

Salon international de l’accessoire de mode

Hall 3, Parc des expositions,
 porte de Versailles, Paris.

Pour montrer son dynamisme et sa réactivité face aux mutations du marché, le salon international de l’accessoire de mode Première Classe, et par extension Who’s Next, souhaitent se réinventer et surprendre.

Venu de Reed Expositions et nommé à la direction du marketing et de la communication, Jean-Marc André entend garder l’axe produits (chaussures, bijoux, sacs…) vertical mais encourager la transversalité qui correspond, selon lui, « à la nouvelle façon de consommer du client final et à une nouvelle génération d’acheteurs, notamment ceux issus du e commerce ».

premiere-classe-2017-jean-marc-andre
Pour illustrer cette stratégie à l’occasion de la présentation des collections automne-hiver 2017-2018, Première Classe Who’s Next a donc choisi de mettre en scène la génération Z.

Pour nos lecteurs qui méconnaissent cette génération Z, sachez qu’elle correspond à des individus nés après 1990. Elle a été biberonnée avec internet (digital native), communique via les réseaux sociaux (Instagram, Snapchat, Messenger, Twitter…), est inspirée par les influenceurs (blogueurs, instagramers, people – musique, sport…), s’intègre  socialement de manière collective  (BlablaCar, Airbnb, OuiCar…), se retrouve en communauté sélective via les hashtag # (#leather bags, #vintage…). Economiquement, elle se développe de façon individuelle (auto entreprise, uberisation, start up…) et, paradoxalement, collaborative (financement participatif). Côté mode, elle privilégie les achats online et les concept stores, comprenez des magasins qui offrent une gamme de produits variés (maroquinerie, bijoux, articles de décoration pour la maison, vêtements…).

Un virage à 90° pour les exposants et les acheteurs, principalement des détaillants multimarques, pas toujours (ou pas encore) rodés à ce changement de mœurs. Le but visé ? S’ancrer dans le schéma concret des nouveaux modes de consommation pour booster le volume d’affaires engendré sur le salon et, par ricochet, en magasin, auprès du client final. Montée en puissance du digital oblige, il s’agit aussi d’accompagner les exposants vers les acteurs digitaux, devenus des incontournables relais de croissance.

Convaincus que la génération Z bouleverse en profondeur, et au point de non retour, les codes de la distribution, Who’s Next et Première Classe, qui souhaitent affirmer leur identité de prescripteurs de mode, « nous sommes le seul salon en Europe à avoir ce parti pris éditorialiste, nous innovons complètement ! » proposent une analyse sociétale prospective, accompagnée par l’agence Nelly Rodi, spécialisée dans l’expression des phénomènes émergents.

Ajoutons à cet angle éditorial musclé, un parti pris idéologique : le néo féminisme. Ce girl power version 2017, aujourd’hui nommé #girlsquad, offre une tribune aux gangs de filles engagées, cré’actives (business women) et solidaires. Une mise en lumière accompagnée d’une campagne de communication photographiée au cœur des cités urbaines, très loin de l’image léchée de la  jeunesse dorée à laquelle la mode haut de gamme ou premium s’adresse généralement.

Si cette nouvelle stratégie compte s’affirmer au cours des prochaines saisons, l’édition janvier 2017 du salon Première Classe ne compte pas bouleverser son offre, ni même sa repartition qui reste sectorisée par gamme de produits : marques de bijoux, accessoires textiles et maroquinerie (en date de fin novembre). Par contre, au sein des univers Urban et Trendy, des accessoires, comme les bonnets et bérets de Pantheone, les petits accessoires « attitude is everything » de Nola.Nova  sont exposés selon un concept life style. Une démarche qui vise à faire circuler les visiteurs dans des espaces où ils ne se déplacent généralement pas.


Les marques, qui entrent dans cette nouvelle philosophie de ce qui est cool (en opposition à ce qui ne l’est pas), sont représentées via un partenariat avec le Festival du Dresscode. Le concept de cet évènement grand public, qui se tient depuis 2014 à Paris, est la découverte de jeunes créateurs français, qui dessinent « un look des pieds à la tête à prix d’amis ».

En guise d’illustrations, citons les pochettes et cabas de Be Parisian qui invitent à « Choose your mood » (choisir son humeur) – Be green, Be Rive Droite… ou les écussons et pochettes « inspirés et portés par des filles qui ont des choses à dire » d’Ypsylone


Autre collectif féminin présent sur Première Classe, le pop-up lifestyle Klin d’œil qui organise des évènements éphémères, où se croisent mode, décoration, papeterie, expos, food et musique, dans des lieux divers.

Pour accompagner cette percée vers les marques urbaines (qui correspondent à la genèse de Who’s Next, les plus anciens s’en souviennent), WSN développement, organisateur du salon, planifie un concours avec le flagship Citadium Caumartin afin « d’offrir l’opportunité à une nouvelle vague de jeunes labels français urbains de présenter leurs collections aux professionnels français et internationaux, puis immédiatement au grand public ». Attention, clôture des inscriptions le 19 décembre 2016 ! Les collections (vêtements et accessoires) gagnantes seront exposées dans le pop-up que Citadium investit Hall 7, puis, dans un second temps, elles seront vendues en exclusivité dans le grand magasin.

Les tendances mode automne-hiver 2017/2018 seront répertoriées dans un magazine, qui sera distribué sur le salon. Ainsi, en cliquant ici, vous pouvez découvrir plus amplement les #girlssquad mises à l’honneur à l’occasion de cette édition.

Enfin, un concept Life Style ne saurait vivre sans SA bande son. La programmation musicale revient au Festival « Les filles s’en mêlent ». La playlist s’écoute sur le site. Ci-dessous deux exemples du style musical que vous pourrez entendre du 20 au 23 janvier 2017.

Notez que notre article est amené à s’enrichir au fur et à mesure que l’édition janvier 2017 approche. N’hésitez pas y revenir !

Plan du salon

premiere-classe-plan-2017

 

« Première Classe et son offre d’accessoires de mode s’installent Hall 3, entourés par les 5 espaces de prêt-à-porter (Fame dans le Hall 2.2, Private et Studio Hall 4, Urban et Trendy Hall 7.1). Cette nouvelle disposition a pour but de faciliter la circulation entre l’ensemble des espaces d’exposition, en rendant le parcours plus fluide, instinctif et attractif ».