Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Maroquinerie

Paul Rigaudy

RIP

J’ai appris avec grande tristesse la mort, début septembre, de Paul Rigaudy, Président de la Fédération de la Ganterie Française pendant 25 ans, Vice-Président du Centre Technique du Cuir, membre de la commission de développement économique de CTC, membre du Conseil National du Cuir.

Il n’aurait pas aimé, je pense, que j’écrive Monsieur… Bien que « titré », il n’était pas homme à se contenter de cela – il préférait l’action — et surtout, il n’était pas conformiste. D’un tempérament très dynamique et jovial, il a mis toute sa bonne humeur et son expertise au service des gantiers français et de leur fédération pendant presque 40 ans. Passionné, engagé, il était toujours partant quand il s’agissait de promouvoir ce magnifique savoir-faire et ses artisans. De nombreux projets de communication et d’expositions autour du gant sont nés grâce à lui et à sa volonté permanente et intangible de Réunir.

On ne saurait effectivement conclure sans évoquer l’homme de dialogue, de consensus. Fédérer ne devait pas rimer avec chimère, vœu pieux ou déclaration politicienne. Il a, tout au long de sa présidence, tenter de lutter contre les querelles de clochers… un mal bien français, difficile à vaincre !

Des souvenirs personnels nous liaient : « dans les années 70, en territoire vendéen, un job d’été, je portais des couettes » aimait-il à évoquer par la suite, à l’issue d’une sérieuse assemblée générale du Conseil National du Cuir. Des propos pour me taquiner avec tendresse. Son sourire et sa bonhomie me manqueront assurément.

Lydia Christidis