Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Bijoux, Maroquinerie

Skagen

Nouveau visage

« Simplicité vraie, qualité et montée en gamme, la nouvelle identité de Skagen commence aujourd’hui ! » déclare Mariza Scotch, directrice artistique depuis un an.

Envolée de New York pour Paris, afin de nous présenter, le 18 juin 2015, les collections automne hiver 2015-2016, Mariza Scotch, aux commandes du style, était jusqu’alors restée dans l’ombre, œuvrant au repositionnement produits et image de Skagen. Nous avons profité de cette rencontre pour lui poser quelques questions.

 

Vous avez travaillé pour des marques prestigieuses Tod’s, Kate Spade, Ferragamo, Polo Ralph Lauren etc. Pourquoi cette collaboration avec Skagen ?

C’est une histoire d’excès ! De trop d’excès ! Les griffes de luxe sont totalement coincées par cela. Atteindre la vraie simplicité, c’est pour moi la définition du nouveau luxe aujourd’hui.

 

Quel est selon vous l’ADN de Skagen ?

La simplicité, justement, et des valeurs de qualité qui sont désormais plus visibles, plus palpables dans les nouvelles collections et qui vont nous permettre d’orchestrer une montée en gamme et d’accompagner l’image, l’environnement produits, les clients de la marque… Ce n’est pas LA mode, c’est son alter ego. Il est nécessaire cependant de posséder ces deux caractères, de les faire cohabiter, pour donner de la joie, du bonheur. En ce sens, j’ai élaboré les produits, mais aussi redéfini les visuels, l’environnement produits : c’est tout cet ensemble qui fonde une marque.

 

Vous attachez beaucoup d’importance aux matières, à la fabrication. Pourquoi ?

Le choix des matières c’est la base de tout, surtout pour un produit simple. J’ai revu tous les matériaux utilisés jusqu’alors, j’ai limité les collections et les ai peaufinées. D’ici 1 an, vous pourrez constater le vrai changement ! Côté fabrication, tout est réalisé en Chine… j’en ai hérité. Mon expertise, durant toutes ces années passées dans le luxe, me permet d’échanger avec nos fabricants pour atteindre la spécificité demandée jusque dans les moindres détails : les aiguilles, les fils, les accessoires métalliques… Je maîtrise bien la fabrication et j’ai pour Skagen les mêmes exigences que pour le luxe. Avec les moyens de communication actuels, Skype entre autres, il est facile de suivre le process de fabrication, même de loin… c’est aussi cela la modernité !

 

Votre initiative créatrice ne se limite pas aux accessoires (bijoux, montres, maroquinerie). D’autres produits vont-ils venir enrichir l’univers Skagen ?

Oui bien sûr, mais petit à petit. Je veux d’abord installer le nouveau style, la nouvelle image et structurer notre réseau de distribution, afin qu’il soit en adéquation avec la marque.

 

Quel est selon vous son bon positionnement prix ?

Le maître mot est accessible ! En fait le prix n’importe pas, c’est le rapport qualité/prix qui prime.

 

Côté diffusion internationale, la marque était déjà présente chez Nordstrom (US) pour l’homme et propose maintenant ses collections femme. Des discussions sont en cours avec de grands distributeurs aux Etats-Unis et en Italie. En France, Skagen compte plus de 500 points de vente (grands magasins, maroquiniers, horlogers) et entre au BHV Marais en septembre 2015. Elle possède à ce jour 7 boutiques en propre (Copenhague, Skagen, Londres, Francfort..). Paris fait partie des projets 2016 !