Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Actualités Salons

Texworld & Apparel Sourcing février 2015

Compte rendu

Le salon outsider pour le sourcing de tissus, fournitures et fabricants de produits finis a clos sur le score de 13 639 visiteurs.

Dans un marché national qui fait de plus en plus le grand écart entre le luxe et l’entrée de gamme, il y a d’un côté les fervents de Première Vison Paris, de l’autre les adeptes de Texworld & Apparel Sourcing, attirés par une offre principalement indienne et asiatique. Jugez par vous-même : dans le nouvel espace « Shawls & Scarves », des écharpes brodées (75 x 100) en coton/laine/soie sont vendus entre 8 et 15 € (100 pièces à la couleur), ce qui revient, avec une marge de 2.5, à une écharpe aux alentours de 30 € prix final. Rien d’étonnant à ce que « Shawls & Scarves » rencontre un franc succès auprès des centrales d’achat, des acheteurs de boutiques, mais aussi des marques. Parmi ces dernières, certaines achètent même des articles finis (accessoires ou prêt-à-porter) qu’elles se contentent de griffer pour alléger le coût du studio de création et le destiner uniquement à la conception de produits d’appel (vitrines et publicités). Une façon de procéder qui peut faire frémir, mais qui n’a rien à envier à d’autres pratiques comme le flou autour du « Made in » ou les collections low cost fabriquées et distribuées spécifiquement pour les soldes… Mais Texworld ne saurait se résumer à cela. Pour preuves : l’organisation de défilés de mode (Melissa Schulz, grand prix du concours Frankfurt Style Award 2015, Ecole Esmod, couturiers tunisiens Ahmed Talfit et Ali Karoui…) en marge de la présentation du savoir faire des industriels ; la très jolie exposition « Wool by Esmod », une réflexion des étudiants sur la laine tissée et tricotée ; ou l’installation de forums de tendances qui dynamisent le salon… Et puis, à l’heure où la relocalisation de la fabrication en Europe de l’Est ou dans le Maghreb est un sujet d’actualité (lié aux minima imposés en Asie ou aux surcoûts inhérents au transport…), la présence d’acteurs de proximité, comme la Tunisie, invitée d’honneur de cette 8e édition, est un gage de nouvelle donne. Lors de la conférence « Le Secteur Textile & Habillement en Tunisie, un pôle d’excellence pour un sourcing intelligent », la Tunisie a su mettre en avant les facilités de travailler avec un pays qui partage notre langue, est à 2h30 de vol de Paris et développe son industrie mode, depuis les années 70. Si le salon a enregistré une baisse prévisible du visitorat russe, mais aussi italien, portugais et allemand, les Espagnols, Anglais et surtout les Français (+13 %) se sont mobilisés pour visiter les 626 exposants. Les marques nationales cherchent peut-être une solution pour renouer avec un produit accessible à la classe moyenne ? ! Réponse à la prochaine édition qui se déroulera du 14 au 17 septembre 2015, toujours au Bourget.

La vidéo du défilé Shawls & Scarves on stage