Le magazine des accessoires de mode

Bijoux

Diversification

MRC X Herbelin : le mariage d’amour du bijou et de la montre

Le 1er juillet 2022, le groupe Herbelin, créateur et distributeur de montres, a fait l’acquisition de MRC Group, spécialisé dans le bijou argent ou acier. Maxime Herbelin, directeur associé en charge du marketing, a bien voulu s’en expliquer.

Propos recueillis par Lydia Christidis et Florence Julienne

D’un côté, il y a MRC Group : propriétaire des marques Jourdan Bijoux et N°3 et distributeur de Charles Garnier Paris et Green Time. De l’autre, Herbelin, créateur des montres éponymes et distributeur de Timberland, Cerruti 1881, Police, Swiss Military Hanowa, Ducati Corse et Saint Honoré (via sa filiale Wide) et, nouvellement, Wolf — une référence en matière de remontoirs de montres/boîtes/étuis/coffrets — ainsi que Sarlane Joaillerie.
Au-delà du fait que les responsables respectifs affectionnent la région Franche-Comté, leur volonté de rapprochement s’est orchestrée autour de deux considérations : des valeurs communes reconnues et des produits additionnels distribués dans un même réseau.
Une union qui coïncide avec les 75 ans d’Herbelin, qui sera fêtée avec l’ouverture d’une première boutique parisienne.
Preuve en est qu’il n’y a pas d’âge pour se marier…

Un mariage évident pour cause d’affinités communes

Quelle a été la motivation de la société Herbelin pour le rachat de MRC Group ?

L’association MRC Group et Herbelin fait sens car elle représente une offre complémentaire, qui nous permet de couvrir une cible plus large d’horlogers/bijoutiers. Les bijoux Jourdan sont connus de la profession au même titre que les montres Herbelin. Nous apprécions, de plus, leur philosophie : l’humain est au cœur de l’activité. Les deux entités sont connues et reconnues pour la proximité de leurs valeurs : l’honnêteté et le respect. L’approche produits et la qualité du service correspondent à notre manière de travailler.

Que prévoit l’accord signé entre vos deux sociétés ?

C’est un gentleman agreement : les anciens dirigeants de MRC, Dominique Roger et Patrice Monnin, souhaitaient transmettre le flambeau, tout en restant dans l’aventure le temps nécessaire. Quant à nous, nous avions envie d’apprendre. Même s’il y a des similitudes, le bijou reste un nouveau métier, notamment en termes de création. Nous souhaitons faire croître parallèlement nos deux entités : nous conservons leur site d’activité, à Romans-sur Isère, et l’entièreté de leurs équipes commerciales, service après-vente et logistique. Le personnel en place est déjà formé et compétent. Nous allons jouer sur la synergie. Aucune restructuration n’est d’actualité. On ne change pas des équipes qui gagnent…

Quelles sont, selon vous, les valeurs ajoutées respectives ?

Herbelin est une structure qui dispose d’une équipe dédiée pour la totalité des métiers supports (marketing, communication, logistique, administration, finance…). De l’autre, MRC nous enseignera un métier, une polyvalence et une façon de raconter le bijou.

À quelle occasion le mariage entre MRC et Herbelin sera-t-il célébré auprès de la profession ?

Nous profitons des Journées d’Achats, qui se déroulent les 4 et 5 septembre 2022, sur les péniches des Yachts de Paris, pour annoncer ce mariage. La péniche Victoria nous est dédiée.

Proposer des produits complémentaires

En quoi le bijou est-il, pour vous, un « nouveau métier » ?

Un bijou ne donne pas l’heure… Montres et bijoux partagent le même circuit de distribution, mais n’ont pas la même saisonnalité. Les façons de travailler sont différentes pour ce qui relève du design ou de la gestion des achats, par exemple.

Le bijou est-il l’occasion de prendre un virage mode ?

À l’image des montres Herbelin, Jourdan Bijoux et Charles Garnier Paris sont des marques institutionnelles, contemporaines et pérennes. Les créations ne sont pas soumises aux évolutions de la mode. Nous n’avons donc pas l’impression de faire un grand écart, même si le bijou peut se permettre plus de fantaisie que l’horlogerie.

Jourdan Bijoux, Charles Garnier, N°3… Sur quelles marques allez-vous miser ?

Nous allons nous concentrer sur les signatures fortes que sont Jourdan Bijoux et Charles Garnier Paris, dans lesquelles nous plaçons beaucoup d’espoir. N°3 est en sommeil pour l’instant, mais elle correspond à un axe de développement à venir car la gamme de prix (entre 35 et 139 €, N.D.L.R.) nous ouvrira de nouvelles perspectives auprès des bijoutiers.

Pourquoi avoir signé une licence de distribution avec la marque Wolf ?

Là encore, l’idée est de proposer des produits complémentaires et haut de gamme à l’horlogerie/bijouterie : watch winders ou remontoirs — machines permettant aux montres mécaniques d’être remontées sans qu’elles aient besoin d’être portées — coffres-forts, pochettes à bijoux, coffrets… Nous pouvons ainsi élargir de manière sélective notre réseau de revendeurs.

Une structure commerciale plus que jamais à l’écoute des revendeurs

Comment est organisée votre force commerciale ?

Nous disposons au total de 18 à 20 commerciaux, répartis sur le territoire national et les Dom Tom. MRC conserve son directeur des ventes, Julien Perrier. Et depuis un mois, Herbelin bénéficie d’un nouveau directeur commercial, en la personne de Carlos Garcia Marti. Chargé du secteur horlogerie, il sera en lien permanent avec les équipes.

Rachat des bijoux MRC par le groupe Herbelin

Première boutique HERBELIN 58 rue Bonaparte 75006 Paris

Ouverture prochaine d’une première boutique Herbelin

Vous vous apprêtez à ouvrir votre premier flagship ?

C’est notre premier écrin, notre cadeau pour les 75 ans d’Herbelin ! 140 m2 sur deux étages situés 58 rue Bonaparte, à Paris, à l’angle de la rue du Four et Bonaparte. Nous y commercialiserons les montres Herbelin, Sarlane Joaillerie et Wolf. L’inauguration est prévue à l’automne.

Quel décor avez-vous choisi ?

Nous souhaitons conjuguer l’esprit Saint-Germain-des-Prés avec une ambiance loft. Nous jouons sur le contraste entre des matériaux bruts et la chaleur des bois utilisés (chêne au sol, noyer pour le mobilier). La boutique principale est au rez-de-chaussée. L’étage sera plus intimiste : pour les amateurs qui aiment prendre leur temps…

WOLF

Les quatre associés du groupe Herbelin

Les 4 associés HERBELIN

SARLANE Joaillerie