Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Repérages 2019

Quel foulard
pour l’été 2020 ?
La touche Girly

Affichant des coloris Chamallow, du mauve au rose en passant par le bleu lavande, et un esprit impertinent, doux ou romantique, les foulards Girly réchaufferont les silhouettes à la sortie de l’hiver, voire serviront de paréos pendant les grandes chaleurs. Qu’il se décline en patchworks de motifs vintage, version brodée ou inspiré des surréalistes, on parie sur cet accessoire dans sa version ultra-féminine pour le printemps été 2020 ! Repérage parmi les exposants de Who’s Next septembre 2019.

Les prix cités sont les prix de vente publics qui nous ont été communiqués.

Reportage réalisé par Marianne Dorell

Storiatipic Scarves

Storiatipic

Enroulé autour du cou, ce foulard présente une alternance de motifs fleuris et géométriques aux tons harmonieux. Une fois déplié, on découvre un dessin qui nous emmène ailleurs. Avec son effet patchwork, son assortiment de couleurs, le modèle Abby (100×200 cm) porte bien la signature de Marie Gozard, la créatrice de Storiatipic. Fabriqué en Inde par impression digitale, il est 100 % coton. 64,80 €.   storiatipic.com

Palme

Le fournisseur, bien connu du quartier du Temple à Paris, nous propose un foulard animalier à la fois tendre et ludique. Les lamas aux coloris doux sont surpiqués d’une broderie bleu marine, jaune ou rose fluo. Le carré coton Lamas/Cactus brodés se distingue par un cadre aux motifs géométriques, bordé de pompons. 100×100 cm. 29 €.    atoll-palme.fr

Palme Scarves

Mathilde Lorde Scarves

Mathilde Lordet

Avec sa griffe éponyme made in France, Mathilde Lordet travaille le foulard comme un bijou : il doit habiller la silhouette à la façon d’un collier. Son modèle Shéhérazade, illustré de coquillages de Saint-Jacques de Compostelle, concilie ses passions pour Magritte et pour l’iconographie religieuse, le tout saupoudré de sa patte Girly ! Le plus ? Il peut aussi se porter comme cache-nez-trompe-l’œil avec une bouche inspirée de celle de Barbie. Indispensable pour la prochaine édition de Burning Man. 90×90 cm. 150 €.   themathildelordetfactory.com

Lovat & Green

Carlos Castillo, troisième génération dans le textile, proposait une ligne de foulards au sein de sa griffe de vêtements pour hommes basée à Bilbao, Man 1924, avant de se décider à les commercialiser au sein d’une marque dédiée. Depuis trois ans, avec ses associés, il propose des articles multifonctions, aux finitions travaillées, fabriqués en Inde avec des couleurs naturelles. Ce foulard au motif géométrique (200×100 cm) est en voile de coton. 88 €.   lovatandgreen.com

Lovat & Green Scarves

Justmine Scarves

Justmine

Antonella Bisagni et Anita Mancin ont conçu un grand foulard en polyester que l’on peut utiliser aussi bien en écharpe qu’en élégant paréo. En 2012, elles ont d’ailleurs démarré leur activité avec des maillots de bain avant de faire du prêt-à-porter, puis des sacs en Néoprène. Pour concevoir l’effet mix and match de leur nouvelle gamme de foulards, elles s’inspirent d’imprimés chinés aux puces. 145×145 cm. 60 €.   justmine.it

Inouitoosh

Chez Inouitoosh, chaque modèle raconte une histoire. Mais les créatrices, Lise Guitton et Mathilde Bon, se gardent bien de la divulguer, afin que chacun puisse se l’approprier à sa façon. Nul doute que le décor pierres précieuses du foulard Piotr, décliné ici en kaki, 52 % soie et 48 % modal (130×130 cm), ne manquera pas d’inspirer son propriétaire et de lui transmettre leurs énergies. 155 €.   inouitoosh.com

Inouitoosh Scarves

Glenn Price Scarves

Glen Prince

La marque Glen Prince, fondée en 1990 par Mark Lovell, dans le sud-ouest de la Grande-Bretagne, est renommée pour sa collection historique en laine fine fabriquée en Ecosse. Mais pour l’été prochain, elle propose un vaste choix d’écharpes (200×70 cm), aux teintes douces, dans un tout nouveau mélange 70 % lin et 30 % coton. On aime la déclinaison des fameux carreaux écossais dans des matières plus légères et des coloris frais ! 50 €.   glenprince.fr

Epice

Chez Epice, qui fête ses trente ans cette année, le design danois s’exprime sur des pièces tissées et imprimées manuellement dans des ateliers en Inde. Les fondateurs, Bess Nielse et Jan Machenhauer, se sont spécialisés depuis le début dans les étoles haut de gamme pour homme et femme. Pour choisir ses coloris, Bess s’inspire de son Danemark natal « où les couleurs vibrent très différemment des autres latitudes ». Cette écharpe 60 % lin et 40 % coton, aux motifs géométriques troublants est 100 % coton tissé main. Modèle PS 2031 Col. B-Pink. 70×180 cm. 180 €.   epice.com

Epice Scarves

Be Parisian Scarves

Be Parisian

Depuis 2018, Emmanuelle Legavre bouscule le traditionnel carré en soie avec ses illustrations décalées, ses coloris décapants et son esprit rock’n’roll. Ses pièces, qui s’inspirent de la Parisienne, cette « icône absolue à travers le monde », sont réalisées par les plus grands soyeux lyonnais. Modèle Cocorico green. 140×140 cm. 298 €.   be-parisian.fr