Le magazine professionnel de l’accessoire de mode

Bijoux, Repérages 2020

New Seventies

Les graines du Flower Power ont germé

Depuis le temps que la tendance seventies était annoncée, nous étions un peu comme Anne ma sœur Anne dans Barbe Bleue : « on ne voyait rien venir ! ». Quand bien même le style Bohemian Chic était-il érigé en must de l’élégance jet set, l’esprit n’y était pas. Sauf qu’aujourd’hui, le contexte a changé. La crise écologique s’est installée. De fait, les idées des babas cool – le retour à la nature, le refus du tout matérialisme – assoient l’émergence d’une esthétique renouvelée et durable. En janvier, le salon Bijorhca a mis en exergue ce « new seventies », à travers son Trends Forum automne hiver 2020. L’occasion, pour C + accessoires, d’aller cueillir les premières fleurs printemps été 2020 de ce revival.

Par Florence Julienne

Parsifal

Des pensées, soigneusement sélectionnées, séchées, teintes, puis trempées dans une résine spéciale aux coloris vibrants. Un work process entièrement manuel, initié en 1979, au Pays-Bas. Quoi de mieux pour introduire l’esprit seventies ? ! Broches à moins de 20 € chaque.
parsifal.nl

Jalan Jalan

Réalisée à Seminyak (Bali) dans la lignée du savoir-faire local, cette bague en argent massif s’inscrit en plein dans la mouvance Hippie Chic. La porcelaine du coquillage évoque un motif léopard, et ça… c’est rock’n roll ! 295 €. Redécouvrez notre reportage sur les bagues Jalan Jalan en cliquant ici.
jalanjalan.fr

Rosekafé

La mono boucle d‘oreilles de la collection Flower Child est clairement un hommage à Brigitte Bardot, version Saint Tropez : La Madrague, coquillages et crustacés… Les pétales de l’orchidée sont en soie, la longue chaîne en vermeil avec agates berlingot et fuchsia. 84 €.
rosekafe.com

Tabito Jewelry

Ce bracelet est surcyclé à la main à partir d’hibashis. Ces longues baguettes japonaises, généralement en laiton ou en acier, sont utilisées pour manipuler les charbons de bois dans la cérémonie du thé. Frédéric Bryon et Miho Takagi les sourcent dans les marchés d’antiquité à Tokyo. La touche néo baba ? Le recyclage ! 90 €.
tabitojewelry.com

Hair Craft

Il y a du Easy Rider dans l’air de cette marque, originaire de Saint-Tropez et spécialisée dans les bijoux de tête. En attendant les bandeaux dans les cheveux, typiques du style hippie, Hair Craft introduit dans ses collections un serre-tête en marqueterie de nacre, une matière phare de cette époque, à porter façon diadème. 55 €.
haircraft.fr

Belle mais pas que

Grande tendance de l’été (repérée dans notre édition print Bijoux de novembre 2019), ces colliers dits « de surfers » ont une connotation « love on beach » qui nous plaît bien. Ce ras-du-cou de la collection Ibiza est en perles Heishi, prononcez ii-chi, des rondelles plates, souples, fines, recyclées des vinyles. 25 €.
bellemaispasque.com

Philippe Ferrandis

Ce torque articulé en 3 parties de la collection Formentera est librement inspiré des sculptures des années 70, comme celles d’Henry Moore, et du film « Les Aventuriers », sorti en 1967, avec Alain Delon et Lino Ventura. Le métal est un bronze doré patiné, les pierres des lapis-lazuli et des jaspes bleus. 395 €.
philippeferrandis.com

Ayala Bar Design

Il est encore question de Flower Power avec la gamme Radiance de la collection Full Moon  : du papier imprimé sous verre. Ayala Bar, créatrice israélienne, expressément coloriste, s’est ici amusée avec les coloris infinis de l’univers floral. Grande boucle d’oreilles (vendue par 2) : 207,50 €.
ayalabarstore.com

Gissa Bicalho

Ce pendentif évoque les motifs des papiers peints des années 70. Il fait partie de la collection Sea Soul (colliers, boucles d’oreilles) de cette marque brésilienne spécialisée dans les accessoires en acrylique. Découpé au laser, il est léger, résistant et nanti d’une chaîne en maille serpent. 147,50 €
gissabicalho.com