Le magazine des accessoires de mode

Lien vers le facebook Lien vers le instagram Lien versle linkedin Nous contacter par mail

Actualités Salons, Chaussures, Maroquinerie

Solidarité à l’italienne

Micam, Mipel, Lineapelle et Homi Fashion&Jewels se serrent les coudes. #strongertogether

Face au Covid-19, les salons italiens d’accessoires ne baissent pas les bras et redémarrent ensemble pour soutenir leurs marchés respectifs.

En choisissant de maintenir coûte que coûte la tenue de ses salons en septembre, l’Italie a envoyé un signal fort à la communauté internationale : sa filière mode, solidaire, est sur les starking-blocks pour repartir plus unie que jamais, avec un seul mot d’ordre #strongertogether.

Le made in Italy représente un secteur important de l’économie mondiale et sa relance est cruciale pour son marché intérieur. Aussi, Milan avait programmé 6 événements concomitants, dans le quartier de la Fiera Milano, pendant sa Fashion Week, afin de montrer sa détermination à surmonter la crise sanitaire actuelle.

Du 19 au 22 septembre, le salon Homi Fashion&Jewels, un événement dédié aux bijoux et aux accessoires de mode, a ouvert la voie. Puis, du 20 au 23 septembre, se sont tenus les autres événements qui composent la constellation de la Confindustria Moda : Micam Milano, le salon international de la chaussure, qui en est à sa quatre-vingt-dixième édition, Mipel, une manifestation internationale consacrée à la maroquinerie, une édition de TheOneMilano Special, présentée par le Micam, le salon du prêt-à-porter féminin, et A new Point of View, le format spécial de Lineapelle qui présentait les produits semi-finis en cuir les plus exclusifs. DaTe, dédié à la lunetterie, se tenait pour sa part à Florence aux mêmes dates.

Grâce aux efforts du ministère des affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’ITA, l’agence commerciale italienne, ces 5 jours d’exposition ont attiré plus de 16 000 acheteurs, dont 25 % internationaux, principalement européens (Suisse, Allemagne, France).

Micam septembre 2020 : la tenue d’une session envers et contre tout

Les organisateurs du salon de la chaussure ont réussi à mener à terme les événementiels habituels : défilés, présentations des tendances été 2021, forum Micam X sur The Future of Retail ou CSR & Sustainability, tendances merchandising, focus sur The World of Leather… Quant à l’espace Emerging Designers, fidèle à sa mission de repérer les talents émergents, il a regroupé plus d’une dizaine de créateurs : Alejandro Porras Martorell with the Alohas Sandals brand (Spain) ; Marouane Haial with the Contre Allée brand (Morocco) ; Marco Contigiani, Leonardo and Aldo D’Autilio with the Déplacé brand (Italy) ; Rodrigo with the Dotz brand (Brasil) ; Diàna Polgàr with the Dyan brand (Hungary) ; Emanuele Coppari with the Les Jeux du Marquis brand (Italy) ; Matteo Maiorano with the Maiorano brand (Italy) ; Asfales Rowland with the Pijak Bumi brand (Indonesia) ; Masamitsu Hata and Pierre Rivière with the Timothée Paris brand (France) ; Xin-Yu Weng with the WXY brand (Taiwan) ; Umberto De Marco with the Yatay brand (Italy).

Afin de valoriser son événement physique, le Micam a mis en place un outil digital : le Micam Milano Digital Show, un nouvel environnement numérique centré sur le salon, créé dans le cadre d’un accord avec la plateforme NuORDER qui offre un soutien en ligne aux initiatives commerciales et promotionnelles des entreprises exposantes.

Un marché de la chaussure en forte baisse sur le 1er semestre

Concernant le 1er semestre 2020, le secteur italien de l’industrie de la chaussure enregistre une baisse de 34,9 % quant à sa production et de 36,3 % sur son chiffre d’affaires.

En termes de consommation, les dépenses des ménages ont diminué de 30 % en valeur, malgré la forte augmentation des achats en ligne (+42 %) résultant de la fermeture de magasins dans le cadre de mesures restrictives. Le redémarrage après la fermeture s’avère extrêmement lent : les ventes en Italie sont toujours en baisse (-29 % en quantité en mai et -7 % en juin), alors que les exportations ont diminué de -27 % en volume pour mai et juin après l’effondrement (-50 %) des deux mois précédents. Les six premiers mois de l’année se sont terminés par des réductions générales des ventes à l’étranger : -22 % en quantité pour les marchés de l’UE et -33,4 % pour les marchés hors UE, avec une forte réduction de l’excédent de la balance des paiements (-34 %).

Le nombre d’entreprises continue de diminuer (-77 depuis le début de l’année), de même que la main-d’œuvre (-520), et les chiffres de l’emploi restent préoccupants pour les mois à venir. Le recours au soutien des salaires a explosé dans le secteur du cuir : +878 % pour la période janvier-juin.

Malgré ces mauvais chiffres, le président du Micam, Siro Badon, persiste et signe : « Les foires commerciales comme le Micam ne sont pas seulement un moment irremplaçable pour faire des affaires, mais aussi un moyen de donner une visibilité internationale à l’excellence du Made in Italy, représentée par les entreprises de notre secteur. »

Par Lydia Christidis (Sources : communiqués de presse)